Tony Parker

Le début de saison des Français (partie 1)

Tony Parker (San Antonio Spurs : 11.3 pts, 3.5 passes et 1.8 rebonds en 26.6 minutes)

Arrivé forcément déçu après l’Eurobasket, Tony Parker s’est vite remis dans le bain mais il doit s’adapter à son nouveau rôle avec l’arrivée de LarMarcus Aldridge et la montée en puissance confirmée de Kawhi Leonard. Plutôt en jambes, le meneur des Spurs joue juste avec 54,9 % de réussite aux tirs et moins de deux balles perdues par match. Auteur de pointes à 16 et 17 points face aux Knicks et aux Wizards, il n’a pris que deux tirs à trois points depuis le début de saison qu’il a tous les deux réussis.

Nicolas Batum (Charlotte Hornets : 14.5 pts, 6.5 rebonds et 3.8 passes en 33.6 minutes)

Il faut s’y faire, Nicolas Batum porte désormais la tunique des Charlotte Hornets. Comme prévu, il hérite d’un peu plus de responsabilités offensives qu’avec les Blazers et il reste d’ailleurs sur une performance avec 24 points face aux Knicks, mercredi soir (victoire 95-93). Après un début en demi-teinte, les Hornets ont retrouvé des couleurs, le Français aussi. Avec 14,5 points par match, il est au dessus de ses bases à Portland et cela ne l’empêche pas d’être toujours actif dans tous les compartiments du jeu.

Joakim Noah (Chicago Bulls : Chicago Bulls : 2.4 pts, 7.1 rbds, 3.6 passes en 20.6 minutes)

L’arrivée de Fred Hoidberg à la tête de victime a fait des dégâts. Joakim Noah a perdu sa place dans le cinq majeur et il ne joue plus que 20 minutes par match en moyenne. Déjà critiqué pour son manque de finition la saison passée, l’intérieur des Bulls ne shoote qu’à 31,8 % de moyenne. Heureusement, il compense toujours par un état d’esprit exceptionnel. Ce qui lui permet d’être encore présent à la passe et au rebond, malgré des douleurs récurrentes. Jooks était d’ailleurs absent lors du dernier match à Philadelphie.

Boris Diaw (San Antonio Spurs : 6.1 pts, 3.8 passes et 2.3 rebonds en 19.0 minutes)

Le fidèle lieutenant de Tony Parker a perdu cinq minutes de jeu en moyenne, par rapport à la saison passée mais cela ne l’empêche pas de répondre présent en ce début de saison. Toujours aussi précieux au collectif des Spurs, Boris Diaw délivre plus de passes décisives que son meneur de jeu avec près de quatre offrandes par soir. S’il est un peu moins présent au rebond et au scoring, il affiche un pourcentage de réussite aux tirs très intéressant (55,3%).

Rudy Gobert (Utah Jazz : 8.7 pts, 11.9 rebonds et 3.4 contres en 33.4 minutes)

Il est attendu au tournant après sa deuxième partie de saison exceptionnelle l’an passé et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il répond aux attentes. Troisième meilleur contre de le la ligue (3.4 par match), Rudy Gobert s’affirme comme l’un des meilleurs protecteurs de cercle de la ligue. On attend tout de même encore un peu plus de lui en attaque. Absent la nuit dernière, le Français n’a pas réalisé le moindre double-double alors qu’il tourne à 11.4 rebonds par match.

A suivre dans la deuxième partie : Evan Fournier, Ian Mahinmi, Joffrey Lauvergne, Kevin Seraphin, Alexis Ajinça et Damien Inglis.