Evan Fournier

Le début de saison des Français (partie 2)

Evan Fournier (Orlando Magic : 18.7 pts, 4.0 rebonds et 2.7 passes en 38.3 minutes)

C’est la révélation tricolore de ce début de saison. Après Rudy Gobert l’an dernier, c’est au tour d’Evan Fournier de profiter son intronisation dans le cinq de départ. L’arrivée de Scott Skiles à la tête du Magic a permis au Français d’exploser. Avec 18.7 points et 38.3 minutes de moyenne, l’arrière d’Orlando a pris une nouvelle dimension dans la ligue. Il a d’ailleurs battu son record en carrière, avec 30 unités face aux Pelicans.

Ian Mahinmi (Indiana Pacers : 7.3 pts, 5.1 rebonds et 1.8 contre en 22.8 minutes)

Roy Hibbert parti, Ian Mahinmi s’est vu intégrer au cinq majeur des Pacers. Cela s’en ressent sur ses statistiques puisqu’il est parti pour réaliser la meilleure saison de sa carrière aux points et aux contres. On espérait néanmoins le voir un peu plus sur le terrain puisqu’il joue à peine 5 minutes de plus en moyenne que l’an dernier. Son rendement au rebond est d’ailleurs inférieur à l’an dernier.

Joffrey Lauvergne (Denver Nuggets : 10.7 pts, 6.3 rebonds et 2.0 passes en 19.0 minutes)

Lui aussi a débuté la saison dans le cinq majeur de son équipe. Malheureusement, après trois première sorties intéressantes, Joffrey Lauvergne est écarté des parquets depuis le 1er novembre pour des problèmes de dos. On retiendra tout de même qu’il a shooté à 66,7 % de réussite avant de rejoindre l’infirmerie. Encourageant pour la suite de la saison en espérant que sa blessure ne lui ait pas coûté sa place.

Kevin Seraphin (New-York Knicks : 1.7 point et 1.2 rebond en 6.2 minutes)

Les débuts de Kevin Seraphin à New-York sont difficiles. Perturbé durant la présaison par une blessure au genou, l’intérieur français peine à trouver se faire une place dans la rotation des Knicks. Coincé à l’infirmerie durant les trois premiers matchs de la saison, l’ancien Wizards ne joue que 6.2 minutes par match. Kyle O’Quinn est plutôt performant alors que le Français ne shoote qu’à 35,7 % de réussite.

Alexis Ajinça (New-Orléans Pelicans : 3.9 points et 3.5 rebonds en 11.1 minutes)

Son utilisation par Alvin Gentry est plutôt curieuse. Titularisé à deux reprises, Alexis Ajinça restait sur une bonne prestation face aux Mavs (8 pts, 6 rbds en 16 minutes) avant le retour d’Omer Asik. Depuis, il a joué 14 minutes en deux matchs. On se souvient aussi que son excellent passage face aux Warriors (7 pts, 5 rbds en 6 minutes) n’avait pas incité son entraîneur à le remettre sur le terrain en deuxième mi-temps…

Damien Inglis (Milwaukee Bucks : 1.6 point et 1.6 rebond en 7.0 minutes).

Damian Inglis a enfin pu effectuer ses premiers pas en NBA, après avoir été écarté des parquets toute la saison dernière par une blessure au pied. Pour le moment, il est obligé de se contenter de bout de match. Le Français n’est d’ailleurs apparu qu’à cinq reprises et n’a jamais joué plus de douze minutes, mardi soir face aux Celtics.